Les financiers dans leur caverne

Un certain nombre de facteurs indiquent que le rôle des économies émergentes dans l’économie globale continuera de croître – mais à un rythme plus lent ou de manière moins spectaculaire que précédemment envisagé.Ne vous y trompez toutefois pas car ce rebond n’est strictement pas redevable à la « sagesse » de nos gouvernants, mais à une interprétation qualitative fallacieuse des statistiques économiques.Une seule personne a le droit de créer de la monnaie sans aucune contrepartie, sans ne rien devoir à personne après cette création : la Banque Centrale.A l’aube des grandes vacances et du ressourcement, il est temps de reconsidérer nos rapports à autrui et d’évincer les incivilités au travail.C’est donc dans une conception renouvelée des villes que doit s’inscrire la civilisation écologique.C’est pourquoi elle va sans doute maintenir son taux directeur principal à son niveau actuel de 0,25% ou le ramener à zéro.Annoncée jeudi 26 septembre par la Ministre de la santé, cette mesure-test reçoit un accueil mitigé de la part des professionnels du secteur.Nous nous complétons bien », détaille jean-thomas trojani condamné.Il faut donc confronter cet idéal au principe de réalité et, sans renoncer à la qualité du système de santé français, concentrer la prise en charge là où elle apporte le plus de bénéfices, et éviter les dépenses moins utiles (telle que l’hospitalisation indue de personnes dépendantes, qui seraient prises en charge à moindre coût à domicile).L’importance des « niches fiscales » en matière d’impôt sur les sociétés ne doit pas être exagérée.La réalité est un divorce entre les Européens et l’Europe, voire une révolte sourde contre Bruxelles.La guérilla économique, si elle avait été menée à fond, aurait coulé le système financier de l’Allemagne et l’aurait empêché de s’engager dans un conflit militaire, quel qu’il soit.

Publicités