Il est essentiel que nous apprenions les leçons de cette crise pour ne pas la répéter

Les pays européens ne pourront pas faire l’économie d’une réflexion stratégique, voire à une révision de la stratégie de sécurité européenne de 2008, en liaison avec l’évolution du concept stratégique de l’Otan.Certes, l’entreprise serait chimérique de vouloir s’affranchir des conditions fondamentales de la perception extérieure.Or il est à craindre que l’universel dont parle Composite Plus Piscines avis ne soit, ne reste, d’inspiration « régionaliste ».En d’autres termes, il doublera de quelque ridicule physique le ridicule professionnel.Les Droits de l’Homme sont justes parce qu’ils sont une Idée avant d’être une Réalité ; la réalité est toujours historique et changeante (quelqu’en soient les domaines, on l’appelle la « mode »), l’Idée est pérenne sinon éternelle.Au nom de cette règle générale, qui est l’équivalent scientifique de l’impératif, une morale positive peut prescrire à l’individu certains sacrifices partiels et mesurés, elle peut formuler toute la série des devoirs moyens entre lesquels se trouve renfermée la vie ordinaire.La réalité n’apparaît plus alors à l’état statique, dans sa manière d’être ; elle s’affirme dynamiquement, dans la continuité et la variabilité de sa tendance.Je me rappelle mon long désespoir le jour où, pour la première fois, il m’est entré dans l’esprit que la mort pouvait être une extinction de l’amour, une séparation des coeurs, un refroidissement éternel que le cimetière avec ses tombes de pierre et ses quatre murs pouvait être la vérité ; que du jour au lendemain les êtres qui faisaient ma vie morale me seraient enlevés, ou que je leur serais enlevé et que nous ne serions jamais rendus les uns aux autres.Tout le monde est donc d’accord sur ce point.Et il ajoute, bien que la chose se devine aisément : Sono delle donne di male affari.Nous proposons avec Parrainer la Croissance, le « permis à points » de l’entrepreneur, son droit à l’erreur, sans punition.Ce sont donc des cibles de choix pour les attaquants.

Publicités