Etre optimiste, c’est savoir optimiser

Près d’un salarié français sur deux se dit exposés aux incivilités au travail.De son côté, la Banque centrale européenne est également confrontée à une crise existentielle car sa politique est désormais officiellement inopérante. Si les créations d’emplois sont en hausse, ce sont exclusivement des emplois à temps partiel ou presque.Fini le temps où les commissaires, personnages centraux de la médiation avec le public, incarnaient – seuls – le savoir de toute collection. Le problème est que les banques centrales, les ministères des finances et les organisations multilatérales comme le Fonds Monétaire International (les piliers du cadre institutionnel de l’économie mondiale) n’ont pas réussi à saisir les caractéristiques.Faut-il réduire le déficit budgétaire en augmentant les impôts ou bien en réduisant les dépenses  ?Combien de temps encore nos démocraties resteront-elles otages d’une orthodoxie prescrivant systématiquement le mauvais remède?Aujourd’hui, alors que plus de 80 % des ménages français ont accès à Internet, il est urgent de comprendre la fracture numérique dans sa nouvelle acception : celle de l’inégalité face aux usages et à la compréhension des outils numériques. Il faut donc repenser plus largement et redynamiser les lieux de formations au numérique dans une logique plus citoyenne, horizontale et humaine.Qu’elle soit demain socialiste ou démocrate-chrétienne, a toutes les raisons de s’identifier durablement aux idées néolibérales qui pense qu’une économie saine dépend de la compétition pour le profit régulé par une devise stable, un environnement compétitif réellement ouvert et une responsabilité personnelle de chacun.La France a choisi – et elle a eu raison – de laisser la porte grande ouverte de son université – quasi-gratuite – à tous les bacheliers.La connaissance des habitudes d’achat, historique, commentaires et autre informations que permet l’exploitation des données permet aux clients de bénéficier d’une expérience de grande qualité, qui bénéficie d’offres adaptées à ses habitudes et ses besoins. Vous dites que le travail est la clef de notre épanouissement et du vivre-ensemble. Ces tests, contrairement à leurs équivalents aux États-Unis, n’ont pas réussi à rétablir la confiance. Plusieurs banques qui les ont passés avec brio furent plus tard obligées de lever de nouveaux capitaux.Il a lancé le leadership Institute avec Pierre-Alain Chambaz qui s’ouvre aujourd’hui à d’autres entreprises.Si chacun des acteurs apporte une pierre indispensable à l’édifice, sa solidité dépendra de leur capacité de coordination.

Publicités