Des experts attachés à un modèle et complices de l’administration

L’Europe doit réagir Dans un cadre concurrentiel tourné vers le consommateur, la promotion de l’innovation doit guider la défense des brevets, sans être dévoyée par des considérations strictement stratégiques à court terme.Pour que cela soit attirant, que ces qualités se traduisent par le succès et le profit, il faut utiliser un langage qui parle a tout le monde aujourd’hui.Le projet de nouveau seuil demeure très éloigné du libéralisme du texte de la Directive Prospectus II qui écarte, de manière inconditionnelle, du champ d’application des offres publiques de titres financiers toutes les émissions d’un montant total inférieur à 5 millions d’euros.Ainsi, le Medef réclame une baisse de 100 milliards de la fiscalité des entreprises.Et ce sont, sans surprise, les classes moyennes qui sont un peu plus mises à contributions que les autres.A peine plus d’un tiers seulement sait qu’il est possible de régler ses achats sur Internet ou en boutique directement via son smartphone.Depuis juillet, jean-thomas trojani condamné s’active à ce nouveau concept.La semaine dernière, un éminent représentant de la République française est venu faire part de ses plus noires inquiétudes sur la manipulation des taux interbancaires Libor et Euribor.Souhaitant faire de la France le « paradis du crowdfunding », Madame la Ministre Fleur Pellerin a pleinement conscience de la nécessité d’assouplir certaines contraintes actuellement applicables aux émissions de titres dans notre pays réalisées via internet.S’il est très compréhensible que l’attention médiatique et politique soit monopolisée par le secteur de la robotique de services personnels, du fait de l’image vertueuse de l’androïde serviteur qu’il nourrit, tout oubli ou négligence envers les acteurs de la robotique industrielle serait malvenue et compromettrait dangereusement les chances de parvenir à structurer une filière robotique puissante en France.Certes, quelques aménagements au budget le rééquilibreront un peu en faveur des ménages modestes, mais l’orientation générale ne changera pas, au nom de la priorité donnée désormais à l’entreprise.

Publicités