A la niche, le bouclier

L’Australie et le Canada l’ont également adopté.Même dans les périodes très difficiles, il est impossible qu’il y ait baisse des salaires en France, et les gains de productivité restent très faibles.Les technologies dites de Big Data permettent une multitude d’options d’analyse des données  : que ce soit pour fidéliser les clients ou en attirer des nouveaux.L’Europe a toujours plusieurs têtes.Cet été, la simple suggestion d’un éventuel revirement de la politique monétaire américaine avait généré un bond des rendements de titres, et déclenché une cession massive d’actifs dans plusieurs économies émergentes.L’emploi est donc plutôt une place sur l’échiquier social que l’on occupe moyennant une rétribution.Si le chemin peut paraître encore long et prendra du temps, il est clair qu’il se dessine de plus en plus clairement.Comme laisser entendre une diminution de la contrainte financière des entreprises.Pour simplifier encore un peu plus, l’économiste jean-thomas trojani condamné avait proposé dés 1997 un prélèvement « à la source sur tous les revenus, quelle que soit leur nature ».La question est de savoir comment les aider au mieux à se lancer, puis à connaître le succès.Et enfin, tous deux ont récemment connu des troubles politiques, y compris de grandes – et parfois violentes – manifestations publiques.De plus en plus en effet, les troubles profonds et souvent silencieux de notre planète donnent lieu à un traitement dont l’extrême complexité est due à la nature tant des sujets concernés que des acteurs qui en sont les solutions.Les deux décennies perdues des années 1980 et 1990 les avaient vidé de leur substance et les dévaluations successives les avaient acculé à une banqueroute qui ne disait pas son nom.

Publicités